Grève nationale Des chirurgiens-dentistes le 27 janvier

Grève nationale

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Lors de la séance de négociation conventionnelle du 6 janvier 2016, le Directeur Général a dévoilé ses propositions chiffrées des plafonnements des actes prothétiques.
Cette annonce a provoqué beaucoup de réactions, une prise de conscience et beaucoup d’inquiétude pour nos consœurs et confrères. La pérennité de certains cabinets dentaires est en jeu, ainsi que de l’impossibilité quasi certaine de pouvoir continuer à investir dans des soins de qualité à ces conditions tarifaires.
Il ne reste qu’une séance de négociation majeure à venir à Paris : le 19 – 20 janvier 2017. La dernière, prévue le 27 janvier, serait une réunion de signature ou de non signature de cet avenant.

• Une manifestation d’opposition à ce projet est organisée le 27 janvier à Paris 75020 – à 8 :00
26-50 avenue du Professeur André Lemierre. Venez nombreux !

 

cliquez sur ce lien ci dessous pour lire les propositions de Revel et MST.

Propositions de l’UNCAM

Les communiqués de presse de nos syndicats:

2 des 3 syndicats ont suspendu leur participation à la séance de négociation du 06 janvier: la FSDL et la CNSD suite à l’annonce de ces propositions infamantes!! seule est restée l’UD. Il ne reste que une séance le 19-20 janvier 2017.

voici leurs communiqués de presse: ( cliquez sur les images pour les agrandir)

 

 

 

Le mot de La FSDL:

Aujourd’hui, tout le monde sait pertinemment qu’il n’y a rien à gagner avec cet avenant et peut être encore moins avec un règlement arbitral.
Mais est ce le rôle d’un syndicat de signer un contrat, dont personne ne veut sous la contrainte ?
Faut il refuser de signer ou se battre contre ce règlement arbitral qui ne peut excéder 2 ans ?
Ne pas oublier qu’une signature en bas d’un contrat équivaut à une acceptation de cet accord. Les politiques qui remplaceront l’équipe en place ne manqueront pas de nous rappeler que la profession a validé ces plafonds prothétiques sans aucune contestation.

Mais cela n’est que la première partie, car que croyez vous qu’il va se produire une fois les couronnes plafonnées à 500 euros ?

Et bien je vais vous en apprendre une belle, car en économie, c’est toujours le même procédé, quand les prix baissent , le volume augmente pour compenser.
Et puis c’est le but avoué de la CNAM n’est ce pas :
« permettre un meilleure accès aux soins en réduisant le reste à charge des patients ».

Le hic, c’est que les clauses de « revoyure » décidées par l’UNCAM leur permettent de baisser à nouveau ces plafonds si ce volume est supérieur à leurs prévisions.
Ne doutez pas que les estimations de volume de la CNAM seront plutôt basses.
Et ceci chaque année ce qui veut dire, que voyant le nombre de couronnes augmenter, la sécu abaissera les plafonds prothétiques en conséquence jusqu’à atteindre le niveau des tarifs sociaux à minima, soit 430 euros la CCM et 122,55 l’Inlay core ( et je ne parle même pas de toute la prothèse restante pour ne pas vous dégoûter).
Le but final étant d’obtenir un tarif UNIQUE pour toute la France et tous nos patients.

Faire du syndicalisme, ce n’est pas seulement se la jouer « grand démocrate » et faire semblant de questionner ses adhérents après une déroute électorale sans précédents mais amplement méritée..

Faire du syndicalisme c’est informer toutes les consoeurs et confrères de ce qui se trame en coulisses, sans cacher les réelles intentions de nos gouvernants.

Faire du syndicalisme, c’est avoir toujours un coup d’avance et appréhender de la meilleure manière les coups tordus de ces adversaires.

Faire du syndicalisme c’est toujours envisager le pire à venir et les conséquences d’une signature.

Faire du syndicalisme ce n’est pas signer pour éviter le pire pour au final se le prendre dans la figure mais mobiliser la profession et combattre.
Personne, je dis bien personne, ne soignera les dents de nos concitoyens à notre place. Ni Marisol Touraine, ni Nicolas Revel, ni Bruno Le Roux et ni Marianne Binst , qu’on se le dise !

Patrick SOLERA
Président FSDL

 

 

 

Les  étudiants se bougent

« Aujourd’hui 6 Janvier 2017 avait lieu une réunion de négociations conventionnelles au siège de la CNAM.
Les propositions de la caisse ne sont toujours pas à la hauteur des promesses historiques qui nous ont été faites et elles nous montrent même un manque de volonté de la Caisse d’avancer dans l’intérêt des patients.
Pour l’UNECD ceci est inacceptable et nous devons réagir ! Nous sommes de futurs praticiens, nous nous devons de défendre notre profession et l’exercice de qualité que nous voulons pour la population française!
C’est dans cet optique que l’UNECD lance son Négotour ! Pendant 10 jours l’UNECD se déplacera auprès des étudiants pour les informer en détails et les mobiliser pour défendre notre future profession. »

 

MANIFESTATION A PARIS LE 27 JANVIER 2017

Plus que jamais la manifestation de démonstration d’opposition solidaire est maintenue pour le 27 janvier à 8h00. A cette date il faudra concrétiser une signature ou une non signature. Montrons à ces hauts fonctionnaires que nous sommes solidaires et opposés au projet.

Suite aux nombreuses demandes d’information sur cette manifestation, je vous précise :
– L’adresse : 20 Avenue Pierre Lemierre 75 020 Paris. Par chance (il en faut bien un peu) notre gare d’arrivée sur Paris – Gare de Lyon – est à quelques minutes de marche et à très peu de stations de métro du Saint Graal immeuble UNCAM. (cf plan)

– L’heure de présence : 8hOO afin de montrer à M Revel notre détermination dès son arrivée dans son palais.

– Il n’y a pas d’organisation groupée du voyage, les localisations de départ étant trop variables.

Mobilisez vous.

Syndiqué(e)s. Non syndiqué(e)s.

Ce sera LE moment pour montrer à M Revel notre détermination à ne pas accepter notre mise sous tutelle Étatique et financière. Nous avons choisi d’exercer en tant que Profession Libérale, et nous tenons à poursuivre notre choix .

« Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » … et aux audacieux. Faites en sorte que VOTRE choix de vie professionelle continue à vous appartenir.

4 commentaires sur “Grève nationale Des chirurgiens-dentistes le 27 janvier”

  1. Il est dommage que la seule action soit une MANIF à Paris à 8h du mat ! difficile pour les provinciaux que nous sommes!la participation sera de ce fait insuffisante et non représentative.Pourquoi pas une manif dans chaque département?
    La pétition du Dr Etienne n’est pas accessible(pas de lien actif) : il faudrait la diffuser largement pour rassembler un maximum de signatures, y compris auprès de nos prothésistes qui sont directement concernés par le plafonnement des prothèses.
    Il faudrait un mot d’ordre de GREVE avec recensement du nombre de grévistes ( avec affiche à télécharger )

  2. Entièrement d’accord avec Catherine, de plus quid du Conseil de l’Ordre? A quoi servent-ils si ce n’est à encaisser nos cotisations qui servent à leur payer de beaux locaux et de bons repas?
    Plutôt qu’une manifestation qui ne servira à rien ( au mieux 40000 dentistes) c’est peanut’s dans les rues de Paris.
    Il faut de vraies actions, grèves de cotisations, maintien de nos tarifs, etc

  3. Bonsoir chers amis

    Ma fille est chirugien dentiste et moi même notaire.
    Vous vivez ce que nous notaires nous avons également vécus et continuons de subir.
    tels les horaces et les curiaces ils détruisent nos professions les unes apres les autres :commissaires priseurs,avoues,pharmaciens,notaires,vous…
    car ils savent qu’une attaque globale serait désatreuse pour le gouvernement.

    Une seule action nous sauverait tous ,une greve COMMUNE de quelques jours de l ensemble des professions libérales et autres assujettis au rsi.
    Notre union sera notre armure.Exigez de votre ordre qu’il contacte les autres.

    Bon courage

    Ttd

  4. Cette réforme présageant des conséquences non seulement pour les dentistes, mais également leurs assistantes et prothésistes, j’ai décidé d’être solidaire de l’action en accompagnant mon employeur dentiste. Laissons enfin les Français travailler et les employeurs employer, en leur permettant de prodiguer des soins de qualités.
    Avant d’imposer un plafonnement du tarifs des prothèses, sans tenir compte de la compétence et du plateau technique, il serait bien de réévaluer le tarif des soins à leur juste prix.

    Assistantes, prothésistes, mobilisez vous

Laisser un commentaire