Comment motiver ses patients

La motivation représente l’une des plus grandes énigmes du comportement humain. Elle peut être suscitée, mais elle peut aussi être freinée voire anéantie par le stress, la fatigue,la dépression et le souvenirs d’échecs passés. Cet article essaye de dégager des pistes pour motiver nos patients qui parfois ont négligé longtemps leur bouche, à se reprendre en main.

La motivation est un facteur important de tout changement de comportement. Sans elle, impossible de suivre sur le long terme un traitement dentaire ou parodontal.

Aujourd’hui, plus que de motivation, on parle plutôt de « disposition au changement ». 3 composantes de cette disposition ont été mis en évidence:

– L’importance pour soi du changement à opérer.

– La confiance en sa prope capacité à réaliser le changement

– Enfin, la priorité accordée à ce changement.

3 conditions du changements

– Être disposé: l’importance du changement: 

Le patient à t’il vraiment envie de guérir? Cette première dimension présente l’importance perçue d’un changement particulier, l’intensité avec laquelle il désire changer.

– se sentir capable: le sentiment d’efficacité personnelle:

Parfois, le patient à envie de changer mais ne s’en sent pas capable.

– Être prêt: une question de priorité:

Un patient peut désirer le changement et se sentir capable de l’accomplir, mais ne pas être prêt. Cette dimension est liée à la façon dont il gère ses priorités.

Ces 3 dimensions sont liées de manière complexe. Par exemple, être prêt implique de vouloir changer (l’importance) et de s’en sentir capable. Cependant le patient peut être disposé à modifier un comportement, mais ne pas s’en sentir capable. De même, un autre patient pourrait bien être capable et en avoir envie mais avoir d’autres priorités dans l’immédiat…

une fois distinguées ces différentes facettes se pose une question: pourquoi certains patients parviennent-ils mieux à changer que d’autres? On pense aujourd’hui qu’il existe un besoin fondamental de se sentir autodéterminés. Qui n’a pas entendu dans son cabinet un patient dire  » oh, vous savez docteur, dans ma famille, on a toujours eu de mauvaises dents ! ».

Jusqu’à une période récente, on avait tendance à opposer deux formes de motivations: la motivation interne (qui vient de soi-même) et la motivation externe (provoqué par une obligation de soins par exemple). La TAD ( Théorie de l’autodétermination) a complexifié ce schémas et montre qu’il est possible d’inciter quelqu’un à pratiquer une activité qui ne l’intéresse pas, mais même, dans certaines circonstances, de lui faire s’approprier les valeurs et le comportement correspondants.

Un outil: l’entretien motivationnel.

Nous sommes souvent confrontés au « manque de motivation » des patients. C’est l’une des causes les plus fréquentes de la faible adhésion à un traitement (parodontal par exemple), ou de rechute. Comment faire alors en sorte que les patients identifient et s’approprient des objectifs plus favorables pour elles? L’entretien motivationnel est aujourd’hui considéré comme l’outil le plus efficace.

Le soignant se place dans une position d’empathie et pose des questions ouvertes. Son intervention directement centrée sur la personne, a pour objectif de faire ressortir sa motivation intrinsèque. L’objectif est d’accompagner et d’aider la personne dans son cheminement.

L’originalité de cette approche réside dans le constat que la motivation au changement surgit souvent dans l’interaction avec le professionnel de santé. La motivation n’est donc plus considérée comme un état interne ou un trait personnel,dont l’existance est exigée pour toute prise en charge. Il est donc possible de l’évaluer et de la stimuler.

Le soutien de l’autoefficacité est également un élément important; les interventions visant à examiner les réussites antérieures du patient, en particulier celles dont celui-ci est satisfait.

Cette  approche permet de favoriser l’adhésion aux traitements et les comportements favorables à la santé.

Pour en savoir plus sur la motivation:

http://www.scienceshumaines.com/la-motivation_fr_560.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire