Bactériémie et intervention buccodentaire.

image

 

Depuis plusieurs décennies, des études ont cherché à quantifier la fréquence des bactériémies,leur durée et la taille de l’inoculum généré par divers gestes bucco-dentaires.

FREQUENCES  VARIABLES:

Une bactériémie transitoire est observée chez environ 50% des patients lors d’une simple extraction dentaire et 70% a 100% lors d’extractions multiples.

Parmi les soins dentaires a l’origine d’une bactériémie, on peut citer:

– Le détartrage et la chirurgie parodontale, suivis d’une bactériémie chez environ 8% à 88% des patients.

– les traitements endodontiques chez 0% à 54% des patients.

– les soins de restauration des dents telle que la mise en place d’une reconstitution coronaire par exemple,

– une anesthésie locale,

– la mise en place de bagues d’ orthodontie

– etc…….

LA SIMPLE HYGIÈNE DENTAIRE AUSSITÔT:

Une bactériémie a été observée chez 0% à 44% des sujets après le brossage habituel des dents, et chez 20% à 60% des sujets lors de l’utilisation d’un fil dentaire. La fonction masticatrice serait responsable d’une bactériémie chez 20% à 50% des sujets. Les larges variations sont vraisemblablement dues aux différences de charge bactérienne présente dans la bouche selon le niveau d’hygiène préalable à une extraction ou un détartrage sans saignement.

Des hémocultures positives ont été constatées selon que les sujets avaient ou non un saignement à l’occasion de ces interventions. Par exemple le brossage accompagné d’un saignement peut générer une bactériémie équivalente à celle consécutive à une extraction ou à un détartrage sans saignement.

UNE BACTÉRIÉMIE TRANSITOIRE ET DE COURTE DURÉE:

Une étude a montré que la mise en place d’une reconstitution coronaire par exemple ( amalgame) gênerait une bactériémie dont la taille de l’inoculum était proche de celle rapportée lors d’une simple extraction dentaire. Une synthèse d’auteur publiée en 1984 a permis d’évaluer à moins de 30 minutes la durée de la bactériémie à la  suite d’une extraction dentaire.

En 2004, un essai comparatif randomisé, en double aveugle versus Placebo, a évalué l’effet de l’amoxicilline orale sur l’incidence, la nature et la durée de la bactériémie faisant suite à différents gestes chez 100 enfants. Dès les premières minutes après l’extraction dentaire, une bactériémie a été constatée chez 76% des patients du groupe Placebo versus 15% du groupe amoxicilline (différence statistiquement significative). 2% des patients du groupe amoxicilline versus 27% sous Placebo présentaient encore une bactériémie 15 minutes après l’extraction; seuls 11% des patients du groupe Placebo presentaient une bactériémie 45 minutes plus tard.

EN SOMME:

Même le simple brossage des dents entraîne parfois une bactériémie transitoire. En l’absence d’étude comparative adaptée, il n’y a pas raison de plus redouter une endocardite après une extraction dentaire qu’après de simples mesures d’ hygiène bucco-dentaire.

Source: prescrire.