Évaluation du risque carieux.

image

« On ne diagnostique pas le risque carieux, on le pronostique. Ce pronostique repose sur une anamnèse précise et sur une évaluation clinique. »

Lors de la première consultation, il est important, en plus du questionnaire médical d’évaluer les différents facteurs de risque du patient: carieux, parodontal, occlusal( ATM…) et esthétique. Ceux-ci modulerons les traitements proposés au patient ainsi que la prévention à mette en place (fréquence des rendez vous….).

Cette évaluation doit être faite systématiquement sans être chronophage, via un cours questionnaire à remplir en salle d’attente par exemple.

Mais aujourd’hui, nous nous intéresserons particulièrement à l’évaluation du facteur de risque carieux individuel (RCI), que nous apprécions tous en général de manière empirique.

Il est pourtant facile et intéressant d’évaluer de manière précise et ordonnée ce risque qui fera partie du dossier médical du patient.

Cette evaluation nous permettra entre autre chose de mieux soigner notre patient et de nous défendre par exemple lors d’une demande du dentiste-conseil concernant la réalisation de sealent, la fréquence de visite de contrôle ou d’examen radiologique de dépistage. Il est à noter que le RCI devra être périodiquement réévalué car il peut varier au cours du temps.

Il est recommandé de ne distinguer que 2 catégories de RCI: élevé et faible en se fondant sur les résultats de l’interrogatoire et de l’examen clinique ( ainsi que du bilan radiologique si nécessaire).

Le problème est que les modèles d’évaluation du risque carieux se sont principalement intéressés au risque de caries coronaires chez les jeunes enfants et, dans une moindre mesure, au risque de caries radiculaires chez les adultes âgés. L’historique de caries s’est révélé être de loin le meilleur facteur de prévision des futures caries dentaires entre les divers modèles de prévision, alors que les autres facteurs de risque contributifs varient selon la population étudiée.

Plusieurs outils sont disponibles pour l’évaluation du risque carieux, dont deux sont des formulaires à remplir, le « Caries-Risk Assessment Tool » (CAT, Outil d’évaluation du risque de caries) de l’American Academy of Pediatric Dentistry2 et « Caries Management by Risk Assessment » (CAMBRA, Prise en charge des caries par l’évaluation du risque), qui sont disponibles pour différents groupes d’âge et suggèrent une culture bactérienne pour les sous-groupes particuliers.

Mais le coût de la culture bactérienne  et la mise en place de cet examen étant difficile à mon avis dans un cabinet d’omnipratique, j’ai préféré remanier les différents tableaux ( CAT, CAMBRA et HAS) pour obtenir une évaluation du risque carieux en fonction de 2 groupes:

-patients jeunes (enfant, ado)

– patients âgés (adulte,3ème âge).

image

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image

 

Ces tableaux ont enfin un dernier atout, qui n’est pas des moindres, celui de faire de la pédagogie au patient afin de mettre en place par la suite des thérapeutiques préventives adaptées à son risque: sealent, fluoration, fréquence des rendez-vous et des bilans radiologiques, révisions des obturations défectueuses……

De votre côté, retranscrivez-vous par écrit le niveau de risque carieux de vos patients?