Les 10 raisons essentielles d’intégrer la photographie dans nos cabinets dentaires.

image

Aujourd’hui, l’arrivée de la photographie numérique, du wi-fi et de logiciels dédiés a beaucoup simplifié la prise de photographies dentaires dans nos cabinets.

Néanmoins, nombre de praticiens sont encore réticents à son introduction dans leurs pratiques pour de nombreuses raisons:

-méconnaissance des équipements liés à la photographie
-méconnaissance des techniques de photographie dentaire.
-le temps passé à faire les photographies au cours des séances de soins.
-le temps passé à classer et à retoucher les photographies
-le coût de l’équipement
-enfin, l’intérêt même que peut apporter la photographie dentaire.

Nombre d’articles ont été publiés concernant les équipements et les techniques photographiques qui seront revus dans de futurs post, afin de regrouper l’essentiel des connaissances nécessaires à l’introduction de la photographie dentaire dans vos cabinets.

Nous aborderons également comment intégrer la photographie dentaire sans que cette étape devienne chronophage et perturbe nos séquences de soins par de nombreuses interruptions.

Concernant le coût, nous verrons que celui ci peut être très vite amorti.

Mais aujourd’hui, attardons nous sur les 10 raisons pour lesquelles la photographie dentaire devrait être partie intégrante de notre pratique.

Raison n°1: Diagnostic et Plan de traitement.

Les photographies intra buccales initiales sont un plus dans le dossier clinique du patient, tout comme le questionnaire médical , le listing des problèmes à résoudre, les radiographies, les modèles d étude……
Elles vont nous permettre d avoir un état des lieux initial qui pourra être revu facilement en inter séance et pourra être comparé avec les photos tout au long de notre suivi du patient.

image

 

Raison N° 2 : Communication et éducation thérapeutique.

Au cours des années, le praticien aura une banque d image correspondant à chaque problème : parodontite, implants, couronnes céramo-céramiques, bridges ….
Chaque photo pourra faire l’objet d’explications et le patient pourra comprendre que son cas n’est pas unique, que le praticien y a déjà fait face et a trouvé une solution satisfaisante.
Il est donc important de prendre des photos initiales et en fin de traitement.
Le fait de montrer différents cas similaires jusqu’à la résolution finale permet au patient d’avoir envie de s’investir dans la même démarche, et d’accepter le plan de traitement.

image

image

 

 

Raison N°3 : Document médico-légal.

Le pourcentage de la sinistralité n’arrête pas d’augmenter.
Nous appréhendons tous les soins sur les patients au caractère vindicatif et revendicateur.
Note cauchemar étant de nous retrouver au cœur d un conflit avec un patient
Dans certains cas, nous pouvons également nous retrouver comme praticien traitant les suites d un accident.
Un cas clinique bien documenté par des photos pourra nous aider non seulement à nous protéger, à protéger nos patients,mais également à poser les véritables problèmes existant dans leur bouche pour partir sur des bases saines et sûres, comprises des 2 côtés.
Cela pourrait également permettre de défendre un confrère qui a prodigué un traitement approprié au patient. Nous avons tous eu en face de nous un nouveau patient qui dit avoir été mal soigné par son ou ses précédents dentistes, alors que nous trouvons en réalité des soins de bonnes qualité…..il faut en général se méfier des ces patients qui ont parfois des exigences inatteignables.

image

 

Raison No. 4 : Contrôle d activité de la sécu….et peut être un jour des mutuelles.

Aujourd’hui, seul les dentistes conseils ont le droit de nous demander des comptes, pour le remboursement de telle ou telle couronne par exemple….et les radios préopératoires sont obligatoires pour certaines prises en charge.
Mais les radiographies ne sont parfois pas suffisantes pour expliquer le besoin de refaire une couronne, ou de faire une couronne sur une dent vivante.
Une photographie appropriée peut nous venir en secours lors d’une demande d’explication ou lors d’un litige.

Raison No. 5 : Dentiste référent. Consultation spécialisée.

Un compte rendu préopératoire, post opératoire associé à des radios, coupe scanner…sont les éléments traditionnels que l’on fournit aux confrères qui nous envoient leurs patients.
Mais l’association de photographies initiales et post traitement amène une nouvelle dimension dans les comptes- rendus.
De même que le fait d’envoyer un patient chez un confrères avec un courrier et des photos est très agréablement perçu par les spécialistes. Surtout si le spécialiste a déjà reçu les photos et courrier par internet avant même de recevoir le patient. Cela permet au spécialiste d appréhender à l’avance le problème et de réfléchir en amont aux solutions envisagées.

Raison No. 6 : Communication avec le prothésiste.

Les éléments couramment envoyés au laboratoire de prothèse sont les empreintes, la fiche de transmission avec le travail demandé et la ou les teintes .
Dans de nombreux cas, ceci s’avère suffisant. Mais dans les cas où l’on recherche une esthétique optimale, ces éléments sont largement insuffisants. Des photographies du visage, de la ligne du sourire, des dents antérieures en vue macroscopique,avec un contrasteur par exemple pour mettre en évidence la translucidité amènent des informations primordiales si le prothésiste ne peut pas se déplacer ou si le patient ne peut pas aller au laboratoire.

 

 

image

 

 

 

 

 

 

image

 

 

 

 

 

 

Raison No. 7 : Mise en avant de notre savoir-faire: le pouvoir des images.

« Une image vaut mieux que milles mots » (Confucius).
Des photos avant/après ont un pouvoir extraordinaire sur votre savoir-faire.
Elles peuvent motiver un patient à s’engager dans un plan de traitement quand celui-ci est indécis.
Le patient rapportera également chez lui, à son travail et à ses amis ce que vous êtes capable de faire, bien plus que n’importe quel photos tirées d’un livre.

Raison No. 8 : Explication d une intervention.

La banque de données photographique que vous aurez créé vous aidera lors d’explication technique pour simplifier et démystifier leurs réalisations aux yeux du patients.
En effet un texte seul décrivant différentes étapes donné au patient sera inopérant, alors que quelques photos bien choisies concernant une incision, un placement d implant, une suture suscitera plus l’interêt et la compréhension du patient.

Raison No. 9 : Apprendre à s’améliorer par l’autocritique.

L’autocritique est un formidable moteur pour nous améliorer
Comme professionnel, nous sommes en permanence en train d’apprendre.
Les cours, séminaires, formations continues sont des moteurs qui nous permettent d’avancer, mais nous nous apprenons encore plus de notre propre expérience.
Les photographies ne mentent pas et mettent en évidence nos succès et nos insuffisances.

Petit à petit, vous serez de plus en plus exigeant en terme de photographie.

Raison No. 10 : philosophie de traitement et éthique de travail.

Imaginez que chaque cas que vous photographiez sera publié et sera soumis aux critiques de vos paires.
Prenez le temps de prendre des photos avec le minimum de salive, de sang etc….Faites attention aux détails.
cela demande certes de la patience au début, mais vous obligera également à faire encore plus attention à vos chirurgies, à vos tracés d’incision.
Et posez vous la question:  » est ce que mon travail est suffisamment bon pour être photographié? »

Laisser un commentaire