L’ erreur médicale

image

Nous commettons tous des erreurs. Et nous en commettrons encore dans l’avenir. Mais ces erreurs, si nous les regardons en face et les analysons, nous permettrons d’apprendre et de grandir dans notre métier. Les erreurs font parties intégrantes de la pratique de la dentisterie. Bien sur, nous commentons moins d’erreurs aujourd’hui qu’hier….enfin, nous l’espérons.

Mais bien sur les patients veulent que nous soyons parfait…et nous aimerions l’être également pour eux. Cependant, cela n’est pas toujours possible: nous sommes humains et non des machines facilement interchangeables.

Nombre de nos erreurs sont heureusement minimes: on réfléchit et on les corrige pour ne pas les répéter.

Pour éviter les grosses erreurs, nous essayons de nous former, de côtoyer des praticiens talentueux dans leurs domaines, de reproduire leur protocoles que nous confrontons à d’autres protocoles, nous déléguons les cas les plus difficiles et assistons à l’intervention….nous travaillons à nous améliorer afin de devenir parfait, même si l’on sait que cela est impossible.

image

 

La perfection est un idéal que nous essayons malgré tout d’atteindre, sachant que nous sommes responsables des erreurs pouvant être commises. Et la peur de ces erreurs peut être écrasante…être la source de douleur et de souffrance.

Il est parfois difficile de se pardonner ses erreurs, et il peut être également difficile au patient de pardonner nos erreurs.

Il est donc important dès  le départ de leur faire comprendre que nous ne sommes pas parfait mais que nous faisons le mieux possible pour eux et que nous assumerons nos erreurs en les corrigeant du mieux possible de sorte qu’ils n’aient pas à en supporter seul le préjudice.

il est important de leur faire comprendre que la dentisterie n’est pas une science à part entière mais une demi-science faisant en effet également intervenir une part d’impondérables. Certains diront même qu’il s’agit d’un art….et tout le monde n’est pas Picasso! Attendre de nous la perfection est irréaliste.

image

Il est important qu’ils fassent de leur côté preuve de compréhension. Ce type de relation souhaitée se construit des le départ par une bonne communication. Lorsque la relation patient-praticien débouche sur ce type de partenariat de collaboration bienveillante, de grands résultats peuvent en sortir….même si les choses sont parfois moins que parfaites.

 

 

 

 

Laisser un commentaire