Générations X Y Z

image

Des études ont été réalisées qui ont permis de classifier notre société par tranches de générations. Cela  peut nous servir à mieux comprendre nos relations avec nos patients,nos collaborateurs et nos employés.

Les Générations X, Y et Z : 3 visions du monde 

Tout le monde ne sait pas à quoi correspondent ces lettres. Je vais donc vous expliquer rapidement ce qu’on appelle génération X, Y et Z.

image

image

La génération X regroupe les personnes qui sont nés entre 1959 et 1981. La Génération X était, à l’origine, connue sous le nom génération Baby Bust, en raison du faible taux de natalité par comparaison à la période précédente du Baby-boom.

La génération Y est celle des personnes nées entre 1981 et 1996. C’est la génération des « digital natives » qui ont grandi au même rythme que s’est développé internet et l’accès aux ordinateurs.

Enfin, on trouve la génération C (Communication, Collaboration, Connexion et Création), plus communément appelé Z, afin de respecter l’ordre précédemment établi. Ceux qui la composent sont nés autour des années 1996. C’est une génération qui a grandi avec la technologie mais surtout avec le Web Social et le rythme effréné du développement du net. C’est une génération connectée en permanence.

D’un point de vue démographique, historique et sociologique, de nombreuses choses opposent ces générations.

Comprenons tout d’abord la génération X :

image

Cette génération n’était pas ou peu connectée. Pour réussir dans la vie, on s’accrochait à un poste étant donné la précarité du marché de l’emploi et on tentait de gravir les échelons.

En effet, monter sa boite n’était pas chose aisée. Les affaires étaient souvent familiales et construire une véritable « success story » relevait de l’exploit et de la chance. La communication était beaucoup plus lente et très centralisée.

Aucune réussite à court ou moyen terme n’était envisageable. Si l’on décidait de se lancer, on savait qu’on était parti pour des dizaines années avant de bâtir une grosse société. C’est d’ailleurs les affaires familiales datant d’autour de 45 qui ont connu la plus grande réussite. Ceux qui ont su tirer leur épingle du jeu ont aussi investi dans l’immobilier et les terrains. La Télévision représentait l’avancée technologique par excellence. Mais l’information était bien souvent filtrée et lente. Cette génération s’est aussi battue pour ses libertés et les a obtenues avec brio. La vie n’était pas un long fleuve tranquille mais tout était relativement prévisible et n’allait pas trop vite.

Mais à partir des années 80, la technologie commence à se développer à un rythme exponentiel. Cette génération n’est pas encore dépassée car pour elle, tout ce remue-ménage se tassera bien vite. Internet et l’ordinateur, c’est fait pour les ingénieurs de la NASA et les illuminés .

Erreur, car internet et la technologie deviennent accessibles au grand public et abordables financièrement. La génération Y, qui a grandi au même rythme que ces innovations, débarque sur le marché du travail et comprend parfaitement les enjeux économiques qui en découlent. Cette génération n’hésite pas à bousculer tous les codes dans l’entreprise, n’imagine pas rester toute sa vie dans la même boite, est connectée en permanence et comprend que gagner de l’argent sur le net peut se faire beaucoup plus rapidement qu’aucune entreprise ne l’avait fait auparavant. Le marché de l’emploi étant bien plus que morose, les études se rallongent et l’ordinateur s’invite dans le quotidien.

La Génération Y

image

Cette génération Y est celle qui pose le plus de problème à la génération X. Elle remet tout en cause, détruit les modèles de management existant, révolutionne la manière classique de vendre un produit et privilégie la créativité, l’innovation, et le culot. Ceux de la génération précédente ne comprennent pas ces nouvelles valeurs, cette nouvelle façon de penser. Ce mode de communication qui auparavant ne pouvait fonctionner autrement que verticalement part désormais dans tous les sens. L’efficacité devient beaucoup plus importante que l’ancienneté.

La première ligne de défense de la génération X est d’ailleurs de remettre en cause le manque d’expérience latent de cette relève. La critique est commune et c’est seulement en gagnant du temps de cette manière qu’elle s’achète un peu de répit. La génération X a bien souvent du mal à comprendre la génération Y et vice versa.

Mais les écoles ne sont plus les mêmes, le temps n’est plus le même. Une stratégie qui fonctionnait il y a 20 ou même 10 ans est vouée à l’échec aujourd’hui. Les nouveaux riches ont la trentaine et n’ont pas attendu 70 ans pour devenir aussi influents que le président. Mais cette génération Y ne veut pas remplacer la génération X ni prendre leur place aux employés. Elle aimerait juste que sa voix soit entendue et que la justesse de ses stratégies modernes s’allie avec l’expérience des méthodes traditionnelles.

La génération Y sait s’adapter et est multitâches. Il ne faut plus la catégoriser dans un emploi ou une compétence.

Si les managers ou patrons de la génération X comprennent ce nouveau phénomène, ils réussiront à s’imposer comme leader sur le marché. Ceux qui résistent n’ont alors rien compris . La génération Y est bien plus proactive. Le rôle de la génération X ne doit pas être de la changer mais de la rationnaliser et la canaliser. Attention, il ne faut pas non plus la brider.

Enfin, la génération Y ne cherche pas qu’on lui fasse des remontrances sur son âge, expérience, formations etc. Elle veut simplement prouver son efficacité. La seule chose qui compte c’est d’être le plus performant et ce peu importe la manière, et attend en retour des responsabilités. Elle ne comprendrait pas d’accorder ces responsabilités à d’autres avec pour excuse l’âge ou l’expérience.

Mais il y a peu de chance pour qu’elle se laisse faire. Beaucoup de managers sont d’ailleurs en train de s’arracher les cheveux. Et le meilleur moyen de résister à « Gen Y » c’est d’y céder.

La génération Z

image

Enfin il y a la génération Z. La Génération Z à venir est hyper connectée. Elle a grandi avec les réseaux sociaux. Elle ne comprend pas la communication verticale qui existait au sein d’une entreprise. Avec elle, plus de temps à perdre. Les entretiens ou réunions se feront en ligne. L’espace physique sera explosé car le travail pourra se faire de n’importe où. Il n’y aura plus de barrière entre vie personnelle et vie professionnelle. Il n’y aura plus de notion d’heures de travail. Tout sera mélangé dans un monde où les plateformes sociales régissent le quotidien.

Paradoxalement, cette génération qui maîtrise à la perfection les rouages du Web Social recherchera plus de sécurité. Elle aura la sensation de débarquer dans un monde où tout est fait. Elle cherchera une certaine stabilité et à se rassurer pour son avenir. Mais cette stabilité ne se fera pas sans l’apport des nouvelles technologies. Travailler ne se fera pas sans un Web ouvert et social .

Le plus difficile pour cette génération, c’est qu’elle doit se débrouiller seule car le système éducatif ne les prépare pas « encore » à tous ces changements qui ont DEJA eu lieu. Ils ont grandi dans un monde scolaire qui ne correspond pas à l’univers professionnel actuel et futur. Il faudra certainement attendre la suivante pour un tel changement. Rien n’a été prévu pour les préparer à ces bouleversements et le seul repère vient d’une partie de leurs ainés qui ont su s’adapter.

Comment les générations X et Y appréhendent la santé?

Quelles relations les jeunes de la génération Y entretiennent-ils avec la santé et comment communiquer avec eux sur ce sujet ? Ces questions étaient à l’origine d’une étude réalisée par les étudiants (promotion 2012-2013) du master marketing de la santé de l’Université Pierre-et-Marie-Curie (UMPC), présentée en conférence de presse et suivie d’un débat.

Cette mythique génération Y, aujourd’hui âgée de 18 à 34 ans, baigne dans Internet depuis sa plus tendre enfance. Elle est l’objet de nombreuses études marketing : ses habitudes de consommation, relations de travail, façons de s’amuser… sont examinées à la loupe, mais peu ses relations à la santé. C’est désormais chose faite.

L’étude « Comment parler de santé à la génération Y » réalisée au début de l’année 2013 a d’abord consisté en des entretiens semi-directifs de 30 minutes menés avec 150 personnes de la génération Y.

Consommateurs d’Internet mais peu confiants

Il en ressort un faible intérêt pour la santé. Une large majorité s’estime en bonne santé, pratique l’automédication (100 %), corrèle la santé avec l’hygiène de vie et utilise Internet (90 %) comme source d’information même si seulement 30 % des interrogés estiment ces informations dignes de confiance. Les applications santé dont l’existence est connue de 20 % d’entre eux, sont considérées comme inutiles ou non crédibles. La prévention est une préoccupation de la génération Y et 60 % dit souhaiter des relations plus personnelles avec le personnel de santé.

Les générations X et Y ont ensuite été comparées dans une étude quantitative, chez 562 personnes respectant la méthode des quotas. Y, friande d’actualité est plus au fait des sujets de santé que X mais moins intéressée par la santé. Y utilise volontiers des remèdes de grand-mère en attendant que ça passe et demande moins conseil au pharmacien (c’est pour elle un commerçant) que X, qui, elle, pratique l’automédication avec les médicaments disponibles à la maison. Si X et Y préfèrent attendre que consulter, prendre rendez-vous est 2 fois plus compliqué pour Y (qui n’a pas le temps), que pour X.

En Synthèse:

Les Ys sont moins intéressés aux questions de santé que leurs ainés, ils utilisent le Web pour rechercher des informations d’actualités, ils ont un niveau de confiance moindre envers les professionnels de santé (médecin ou pharmacien), ils recherchent des services faciles, rapides (le temps est un frein récurant) et personnalisés. Les Ys ont tendance à faire recours à l’automédication en attendant que « cela passe ». Ils consomment beaucoup moins (ah, jeunesse et santé!) et voient beaucoup moins que les Xs l’intérêt des mutuelles. Les Ys utilisent peu les applis en santé et recherchent la validation des experts. En revanche, ils sont preneurs d’actions de prévention et dépistage plus efficaces et de dispositifs d’éducation à la santé.

image

 

image

 

En conclusion, comment parler de la santé à la génération Y?

image

Conclusion:

image

En France, environ 13 millions d’individus appartiennent à la génération Y, soit près de 21 % de la population, selon l’INSEE. La génération X représente quant à elle 42%, et la génération Z, 2%.

Mais en 2020 , la génération X passera à 36%, la génération Y à 35% et la Z a 12%.

image

Il est donc important de connaître ces bases sociologiques qui nous permettrons de mieux appréhender nos futurs patients, nos futurs collaborateurs et nos futurs employés.

Quant à la prochaine génération, on envisage d’ors et déjà de la qualifier de génération Alpha. Mais sur ce point toutes les hypothèses sont encore possibles concernant leurs aspirations…..

image

Si vous avez aimé cet article essayant de toucher à la fois à la sociologie, la communication et au marketing, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Pour les plus curieux, un petit film intéressant qui traite de ce sujet:

A bientôt.

2 commentaires sur “Générations X Y Z”

  1. On peut aussi considérer que nous faisons partie de la Génération CSG (Contribution Sociale Généralisée) : une génération qui subit l’ingérence des politiques depuis 1970.
    Hausse des dépenses publiques, sociales, du déficit public, de la dette…
    Les grandes multinationales ont réussi à s’en extraire mais les autres sont condamnés à payer cher.
    Les prélèvements sont toujours plus lourds pour ceux, de moins en moins nombreux qui les subissent et toujours plus faibles pour ceux, de plus en plus nombreux, qui les reçoivent.

    Merci pour ces billets.
    Bon courage pour la suite.

    1. Mon Dentalist,
      Nous pensons la même chose.
      Notre génération subit les ravages d’une politique de l’autruche.
      Qu’en sera t’il de celle de nos enfants…..

      merci pour tes encouragements,

Laisser un commentaire